Mettre en place un atelier de découverte des tablettes numériques

C’est la deuxième fois que l’on expérimente la mise en place d’un atelier de découverte des tablettes numériques au cours d’une intervention de la cyber-base mobile. La première s’est déroulée à Lasseube et la seconde, à Pontacq.

Matériel

Quatre iPad (un iPad1, deux iPad2 et un iPad3)

Durée

Une demi-journée

Déroulement

Première approche de l’objet, les principaux gestes  (appui court, appui long…) et particularités, les applications, leur installation, ce qu’on peut faire/ne pas faire avec une tablette.

Découverte de quelques applications qui fonctionnent bien :

  • google maps/google earth (retrouver sa maison est une activité qui passionne tout le monde !)
  • pottery : le principe de cette application est de réaliser des poteries puis de les vendre pour acheter des outils et couleurs supplémentaires. Tout le monde se prend au jeu, les participants comparent leurs oeuvres…
pottery

Une des oeuvres réalisées par les participants grâce à l’application Pottery

 

  • les photos : on photographie, on manipule, on agrandit, on fait défiler, on se les envoie par mail…
Les crêpes de Roger et Françoise

Photo des crêpes de Roger et Françoise prise avec l’iPad par les participants à Pontacq

 

  •  ibooks : feuilleter un livre, découvrir un livre augmenté (The Beatles Yellow Submarine par exemple)
  • arte : regarder les documentaires…
  • pour finir, on utilise Pinterest et un générateur de codes QR pour créer des codes derrière lesquels les participants “cachent” une anecdote sur leur village et les épinglent sur un board Pinterest.

Bilan

S’il n’y avait qu’une chose à retenir de ces ateliers de découverte, c’est la facilité avec laquelle les participants s’emparent de la tablette alors qu’ils concédaient, en début de session, toute la difficulté et les appréhensions qu’ils ont face à un PC. Aucune peur de faire quelque chose de “mal”, pas de frein ou de peur particulière face à l’objet. Chacun expérimente, teste, essaie, se perd, se retrouve et ne bloque pas.

C’est sans doute dû au fait que le contact se fait directement (pas de souris, pas de clavier), juste avec son doigt dont on connait et maîtrise parfaitement le fonctionnement ! Et puis, le côté ludique et simple (une application pour une tâche particulière, un seul bouton pour revenir à l’accueil) y est sans doute aussi pour quelque chose.

 

Comments (2)

  1. Francisco

    Trop bien Pottery !
    Ma fille va adorer.
    Merci Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *